Aller au contenu
Accueil > L’association > Histoire et missions

Histoire et missions

L'histoire de l'AFHYP

Charles Jousselin, médecin et philosophe, nous raconte comment l'Association Française d'Hypnose a vu le jour, au début des années 90.

L'hypnose à Paris

L'hypnose dans les années 1980-90 à Paris représentait une pratique soignante inquiétante et dangereuse notamment dans le monde de la santé mentale qui était à l’époque sous l’hégémonie de la psychanalyse. 

Malgré cela, Jean Godin évoquait les travaux de Milton H. Erickson et enseignait la pratique de l’hypnose dite ericksonienne (puis Nouvelle Hypnose à la suite d’échanges avec Daniel Araoz, New York) sous l’égide de l’Institut Milton H. Erickson de Paris dont il était le président. J’en étais le secrétaire général.


Jean Godin, Ernest Rossi et Charles Joussellin, 1990, workshop à la Cité universitaire à Paris

Jean Godin, Elisabeth Erickson, Charles Joussellin, 1992, bureau de Milton H. Erickson, photographie prise par Ernest Rossi

Des américains à Paris

L'activité de l’Institut était importante avec de nombreux workshops organisés plusieurs fois par an ayant permis de rencontrer notamment : Michael Yapko, Paul Watzlawick, Daniel Araoz, Ernest Rossi, Jeffrey Zeig, Joyce Mills… de même que Betty-Alice Erickson et Elisabeth Erickson, respectivement fille et épouse de Milton H. Erickson.

Enseigner l’hypnose

L’enseignement étant plus volontiers orienté vers la santé mentale, j’avais proposé de se tourner aussi nettement vers les médecins dits « somaticiens » et dans ce cadre demander à Jean Becchio de me rejoindre pour participer à l’enseignement.

Au fur et à mesure du développement d’un enseignement proposé à des médecins notamment généralistes la nécessité de se regrouper à côté de l’Institut Miton Erickson de Paris, quatre médecins généralistes créent l’Association Française d’Hypnothérapie devenue ensuite Association francaise d’hypnose : Charles Joussellin, François Raineri, Thierry Desmarchelier et Jean Becchio.

Elisabeth Erickson, Jean Godin, Charles Joussellin, Roxana Erickson, 1992, jardin de Milton H. Erickson, Phoenix, Arizona, photographie prise par Ernest Rossi.